It looks like you are browsing from United States. Please select your region for the best experience.
No thank you

Video Karaoke Un été - Claude Nougaro

Este tema es una versión de Un été, que popularizó Claude Nougaro

Formatos disponibles:

CDG (MP3+G)
MP4
KFN
?

El formato CDG (también llamado CD+G o MP3+G) es compatible con la mayoría de los reproductores de karaoke. Incluye un archivo MP3 y la letra sincronizada (Versión Karaoke solo vende archivos digitales (MP3+G) y NO recibirás un CD).

Los archivos MP4 pueden reproducirse en MAC OS X y Windows 7 de manera predeterminada.
Si tienes Windows XP o Vista, puedes utilizar Windows Media Player 12.

Este formato es compatible con el KaraFun Player, un programa de karaoke gratuito. Te permite activar o desactivar los coros y la voz principal, además de cambiar el tono o el tempo.

Con tu compra podrás descargar el vídeo tantas veces como quieras en todos estos formatos.

Acerca de

Tempo: variable (alrededor de 110 BPM)

Tonalidad idéntica al original: Am

Duración: 05:30 - Escuchar en: 02:33

Fecha de publicación: 1981
Géneros: Canción francesa, En francés
Autor: Bruno Brighetti
Compositor: Bruno Martino

Todos los archivos disponibles para descargar son pistas reproducidas, no es la música original.

Letra Un été

Un été où je venais d'atteindre mes quatorze ans
J'avais donné rendez-vous à une enfant
Une petite espagnole du quartier
Un été par la fenêtre ouverte de la villa
Je guettais l'arrivée de ma Paquita
Et puis quand à la grille du jardinet la cloche a carillonné
Je me suis soudain jeté à plat ventre
La joue clouée au plancher de ma chambre
Tremblant roulant des yeux épouvantés
Oh non non j'entendis ma grand-mère crier mon nom
Et j'attendis dans une terreur sans nom
Qu'on me mît en présence de l'été
Et l'été était là debout au milieu de ma chambre
Sous la jupette jaune brunissait l'or des jambes
Et le blanc de ses yeux brillait comme du lait
Il fait chaud cet été l'été était muet alors on est sortis
Et nous avons marché sur la route rôtie
Brûlants comme des rails parallèles on allait
Un été nous marchions côte à côte sans nous parler
Les maisons avaient fermé tous leurs volets
Et parfois l'un de nos doigts se frôlait
Un été mes tempes battaient dans le ciel d'incendie
Et je me disais qu'est ce que je lui dis
Je ne trouvais rien qu'à me trouver mal
Et quand nous fûmes au canal devant le pont où passe une eau malade
J'ai touché la main à ma camarade
En lui tournant le dos j'ai galopé galopé
Loin de la jupe jaune et du visage d'ambre
J'ai couru comme un forcené vers ma chambre
Le cœur craquant des cendres de l'été

Queda prohibida su reproducción

Informar de un error en la letra

Enviar Cancelar